cadence


cadence

cadence [ kadɑ̃s ] n. f.
• 1520; « chute » fin XVe; it. cadenza, du lat. cadere « se terminer »
1Didact. Rythme de l'accentuation, en poésie ou en musique; effet qui en résulte. harmonie, nombre. Malherbe « Fit sentir dans les vers une juste cadence » (Boileau). Chorégr. Mesure réglant le mouvement d'un danseur. rythme. Marquer, presser, suivre la cadence.
2(1550) Mus. Terminaison d'une phrase musicale, résolution d'un accord dissonant sur un accord consonant. Cadence parfaite, dans laquelle la basse va de la dominante à la tonique. Cadence plagale (sous-dominante à tonique).
Dans un concerto (forme sonate), Morceau de virtuosité développant le thème d'un mouvement (autrefois, improvisé par le soliste).
3Cour. Rythme d'un mouvement régulier. La cadence de la marche. Répétition régulière de ce mouvement, du bruit produit par ce mouvement. Ils « n'entendaient en marchant que la cadence de leurs pas sur la terre du sentier » (Flaubert). Ses mains « se soulevaient et retombaient [...] avec une cadence de marteau-pilon » (Martin du Gard). (fin XVIIe) EN CADENCE : d'une manière rythmée, régulière. Frapper en cadence.
4Rythme du travail, de la production. Forcer la cadence. Une cadence infernale. Accélérer les cadences. À une bonne cadence : à une bonne allure. À cette cadence ( vitesse) . Cadence de tir d'une arme : nombre de coups à la minute.

cadence nom féminin (italien cadenza, rythme, du latin cadere, se terminer) Répétition de sons, de mouvements, d'actions qui se succèdent d'une façon régulière ou mesurée ; rythme : Suivre la cadence d'un orchestre. En prose, et surtout en poésie, rythme obtenu à la fois par les coupes et les accents toniques. Rythme du travail, de l'activité de quelqu'un, rythme d'exécution des tâches de production, des approvisionnements d'une entreprise : Accélération des cadences. Armement Nombre de coups qu'une arme est capable de tirer en une minute. (À ne pas confondre avec le débit.) Équitation Mesure régulière que le cheval observe dans ses allures. Musique Formule d'accords utilisée pour suspendre ou conclure une phrase. Dans un concerto, passage brillant réservé au soliste. ● cadence (citations) nom féminin (italien cadenza, rythme, du latin cadere, se terminer) Nicolas Boileau, dit Boileau-Despréaux Paris 1636-Paris 1711 Enfin Malherbe vint, et, le premier en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence. L'Art poétiquecadence (expressions) nom féminin (italien cadenza, rythme, du latin cadere, se terminer) En cadence, en respectant le rythme. ● cadence (synonymes) nom féminin (italien cadenza, rythme, du latin cadere, se terminer) Répétition de sons, de mouvements, d'actions qui se succèdent d'une...
Synonymes :
En prose, et surtout en poésie, rythme obtenu à la...
Synonymes :

cadence
n. f.
d1./d Succession rythmique de mouvements, de sons.
|| Succession d'accents marquant le rythme en poésie, en musique. La cadence d'un vers.
|| CHOREGR Mesure qui règle le mouvement de la danse. Suivre la cadence.
|| En cadence: en mesure; avec un rythme régulier.
d2./d Rythme de production (spécial., dans le travail à la chaîne). Augmenter les cadences. Cadence infernale.
d3./d MUS Succession harmonique marquant la conclusion d'une phrase musicale.

⇒CADENCE, subst. fém.
A.— PROSODIE
1. Appui de la voix sur les syllabes accentuées, marquant la répartition rythmique des éléments d'une phrase :
1. L'amour des cadences symétriques et des assonances régulières dans le langage écrit est sans doute un cas d'atavisme.
LEMAÎTRE, Les Contemporains, 1885, p. 83.
2. P. méton. Rythme résultant de l'accentuation de ces syllabes.
B.— P. anal.
1. MUS. Succession d'accords selon certaines règles harmoniques, terminant une phrase musicale. Cadence parfaite, imparfaite, plagale, rompue :
2. Il [un mouvement musical] rebondit par six fois, en montant à chaque fois, — jusqu'à ce qu'il ait atteint la cadence finale, les quatre puissants accords ff., qui affirment et maintiennent, comme des tours, la tonalité et la volonté du début.
R. ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1928, p. 305.
P. ext. Suite de traits brillants exécutés en solo dans un concerto ou une sonate :
3. L'orchestre vient de se taire. Cécile va demeurer seule, Cécile va jouer toute seule cette longue, longue cadence qui dure plusieurs minutes.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Cécile parmi nous, 1938, p. 226.
2. CHORÉGR. ,,Mesure qui règle le mouvement de celui qui danse`` (Ac. 1798-1932). Marquer, perdre la cadence.
C.— P. ext.
1. [L'accent est mis sur la régularité] Succession régulière de sons, de gestes, de mouvements ou d'événements. Synon. rythme. Cet incessant va-et-vient du berceau dont la cadence s'était imposée aux gémissements de l'enfant (R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Consultation, 1928, p. 1118).
En cadence. Selon un mouvement régulier. Frapper, marcher en cadence. Le bruit des fléaux tombant en cadence sur l'aire (E. DE GUÉRIN, Journal, 1838, p. 227). Le bruit des douze rames retombant en cadence scande sourdement chaque verset de leur chanson (DU CAMP, Le Nil, 1854, p. 137).
ART MILIT. La cadence du pas. Le mouvement réglé du pas (Ac. 1835-1932).
2. [L'accent est mis sur la vitesse]
a) ARM. Nombre de coups qu'une arme à feu peut tirer en un temps déterminé.
b) CIN. ,,Vitesse de défilement du film dans la caméra ou dans le projecteur`` (GITEAU 1970).
c) INDUSTR. Rythme du travail et de la production d'un ouvrier, d'une entreprise, etc. Cadence d'expansion, de production; accélération des cadences; une bonne cadence :
4. Une moyenne de près de deux cents lignes au cours de la seconde quinzaine d'octobre. À cette cadence, nous aurions pu finir en mars.
BERNANOS, Un Mauvais rêve, 1948, p. 913.
PRONONC. :[]. Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — Fin XVe s. chorégr. (OCT. DE SAINT-GELAYS, Enéide, 11 v°, édit. 1540 dans R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 286); 1520 prosodie (FABRI, Rhét., I, 169, ibid.); 1550 mus. (RONSARD, Odes, I, 20 dans HUG.); 1690 p. ext. « répétition de sons ou de mouvements qui se succèdent régulièrement » (FUR.).
Empr. à l'ital. cadenza (HOPE, p. 31) d'abord attesté dans BATT. au sens de « conclusion » (Cellini); de « rythme » au XVIe s. en parlant de rameurs (Adrian); au XVIIe s. en parlant d'un vers (Frugoni), terme de mus. au XVIIe s. (Doni). L'ital. est issu d'un lat. vulg. cadentia [verba] part. prés. plur. neutre de cadere (v. choir) dans son acception grammaticale « finir, se terminer (en parlant d'un mot) ».
STAT. — Fréq. abs. littér. :458. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 338, b) 531; XXe s. : a) 720, b) 940.
BBG. — HOPE 1971, p. 31. — KOHLM. 1901, p. 34. — SAR. 1920, p. 16. — WIND 1928, p. 171.

cadence [kadɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1520; « chute », fin XVe; ital. cadenza, du lat. cadentia (verba), de cadere « finir, se terminer ».
1 Didact. ou littér. (en parlant de mots). Rythme de l'accentuation, en poésie ou en musique; effet qui en résulte. Harmonie, nombre. || La cadence d'un alexandrin. || Cadence harmonieuse, juste cadence.
1 Enfin Malherbe vint, et, le premier en France,
Fit sentir dans les vers une juste cadence (…)
Boileau, l'Art poétique, I.
Rythme produit par l'agencement des éléments d'une phrase et l'organisation des assonances. || La cadence de cette période est belle (Académie).
2 Il y a dans l'homme un goût naturel qui le rend sensible au nombre et à la cadence; et, pour introduire dans les langues cette espèce d'harmonie et de concert, il n'a fallu que consulter la nature.
Rollin, Traité des études, III, 3.
2 (1550). Mus. Terminaison d'une phrase musicale, consistant principalement dans la résolution d'un accord dissonant sur un accord consonant. || Cadence parfaite, dans laquelle la basse va de la dominante à la tonique. || Cadence plagale (sous-dominante à tonique). || La demi-cadence se termine sur l'accord de dominante; dans la cadence imparfaite, l'un des accords est renversé; la cadence rompue ou évitée annonce une cadence sans la résoudre. || Cadence ornée d'un trille. Dans un concerto, Partie improvisée ou écrite, précédant la conclusion d'un mouvement et reprenant un ou des thèmes de la partition, que le concertiste exécute en soliste.
2.1 Le concerto comporte traditionnellement trois mouvements. Chacun d'eux se termine en principe par une cadence ou point d'orgue, sorte de brillante péroraison où le soliste n'est plus soutenu par l'orchestre, suivie de la reprise du thème principal en manière de coda. Au XVIIIe, il était d'usage d'improviser la cadence; mais il en résulta des abus de virtuosité analogues à ceux qui avaient amené les compositeurs à composer eux-mêmes leurs doubles (…). À partir de Beethoven, l'usage s'imposa d'écrire intégralement la cadence. Il est juste de préciser que d'autres maîtres (…) l'avaient précédé dans cette voie.
A. Hodeir, les Formes de la musique, p. 36.
3 (Fin XVe). Chorégr. Mesure réglant le mouvement d'un danseur. Rythme. || Donner, marquer, presser, suivre, perdre la cadence.
3 Holà ! ne pressez pas si fort la cadence.
Molière, les Précieuses ridicules, 12.
4 Cour. Rythme d'un mouvement régulier du corps. || La cadence de la marche. || Accélérez la cadence !Par métonymie. Répétition du bruit produit par ce mouvement.
4 (…) la jeune femme et son compagnon n'entendaient en marchant que la cadence de leurs pas sur la terre du sentier…
Flaubert, Mme Bovary, II, III.
(Fin XVIIe). En cadence : d'une manière rythmée, régulière. || Sauter en cadence. || Marcher (cit. 9) en cadence. || Les troupes armées défilent en marchant en cadence.
5 Aux flancs du vase comme le long de la frise, la théorie des vierges marche en cadence.
Francis de Miomandre, Danse, « La Grèce », p. 10.
En parlant des sons :
6 Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.
Lamartine, Premières méditations, « Le lac ».
7 On n'entend que les lamentations, perpétuellement reprises en cadence.
Loti, Figures et Choses…, p. 113.
REM. Cadence et en cadence peut qualifier le mouvement régulier d'objets et la succession rythmée de sons qu'ils produisent. || Le marteau s'abat en cadence sur l'enclume.
8 Pour ponctuer le rythme des phrases, ses mains fermées, posées sur le bord de la table, se soulevaient et retombaient, sans violence, mais avec une cadence de marteau-pilon.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 290.
5 Spécialt (idée de vitesse). || Cadence de tir d'une arme, nombre de coups qu'elle peut tirer en un temps déterminé.(Idée de rendement). Rythme de travail d'un ouvrier, d'une équipe; de la production d'une entreprise. || Forcer la cadence. || Une cadence infernale. (L'expr. s'emploie, généralt au plur., pour désigner un rythme de travail à la chaîne jugé excessif). || À bas les cadences infernales ! || À une bonne cadence : à une bonne allure. || Accélérer la cadence de production.
Par ext. Rythme, en général. || En province, on ne vit pas selon la même cadence qu'à Paris.
DÉR. Cadencer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cadencé — cadence [ kadɑ̃s ] n. f. • 1520; « chute » fin XVe; it. cadenza, du lat. cadere « se terminer » 1 ♦ Didact. Rythme de l accentuation, en poésie ou en musique; effet qui en résulte. ⇒ harmonie, nombre. Malherbe « Fit sentir dans les vers une juste …   Encyclopédie Universelle

  • Cadence — may refer to: In music: *Cadence (music), a particular series of intervals or chords that ends a phrase, section, or piece of music. *Cadenza, a long, unaccompanied, freely played, and sometimes improvised solo passage in a concerto *, a drumline …   Wikipedia

  • cadence — CADENCE. s. f. La mesure du son qui regle le mouvement de celuy qui danse. Danser en cadence. aller en cadence. sortir de cadence. perdre la cadence. entrer en cadence. rentrer en cadence. suivre la cadence. tomber en cadence. marquer la cadence …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Cadence — Ca dence, n. [OE. cadence, cadens, LL. cadentia a falling, fr. L. cadere to fall; cf. F. cadence, It. cadenza. See {Chance}.] [1913 Webster] 1. The act or state of declining or sinking. [Obs.] [1913 Webster] Now was the sun in western cadence low …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cadence —   [englisch/kreolisch, keɪdns]. Der Begriff, der im Englischen auch so viel wie »Rhythmus« im Sinne einer bestimmten rhythmischen Formel bedeuten kann, wurde auf den kreolisch sprechenden Inseln der Karibik (Guadeloupe, Martinique, Dominikanische …   Universal-Lexikon

  • Cadence — steht für: Cadence Design Systems, amerikanischer Software Anbieter Cadence Jazz Records, amerikanisches Plattenlabel Die Abkürzung Cadence steht für: Cultural Adult Education and Nyckelharpa Coorperation in Europe, ein musikpädagogisches… …   Deutsch Wikipedia

  • cadencé — cadencé, ée (ka dan sé, sée) part. passé. 1°   Soumis à une certaine cadence, c est à dire ramenant à de certains intervalles des sons plus fortement accentués que les autres.    Terme de musique. Bien cadencé, bien rhythmé, où le mouvement se… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cadence — (n.) late 14c., flow of rhythm in verse or music, from M.Fr. cadence, O.It. cadenza conclusion of a movement in music, lit. a falling, from V.L. *cadentia, from neuter plural of L. cadens (gen. cadentis), prp. of cadere to fall (see CASE (Cf.… …   Etymology dictionary

  • Cadence — Ca dence, v. t. To regulate by musical measure. [1913 Webster] These parting numbers, cadenced by my grief. Philips. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cadence 3 — est une émission de variété diffusée sur FR3 à partir de 1982 à 1985 et présentée par Guy Lux à Paris et Pascal Danel en province. Principe de l émission L émission était partagée entre un plateau parisien qui recevait de grandes stars (Michel… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.